Sans tonus après une grippe

La fièvre et les symptômes grippaux ont disparu. Vous êtes guéri(e) mais vous êtes fatigué(e) et vous n’avez pas retrouvé votre forme. Que se passe-t-il? 

FOTOLIA Manque d’énergie après une grippe

Nous sommes baignés de sueur, hors d’haleine et avons l’impression d’avoir couru un marathon en gravissant les escaliers de notre immeuble, en nous rendant à l’arrêt du bus ou à l’épicerie du village. Nous n’avons qu’une envie, nous coucher et nous reposer. Au travail, la motivation et la concentration nous font défaut. Après une journée de travail nous sommes épuisés. Les symptômes de la grippe ont disparu cependant notre tonus est au plus bas.

Guéri mais sans tonus

Lorsque la fièvre et la toux ont disparu, que le nez ne coule plus, cela ne veut pas dire que le système immunitaire a fait le plein d’énergie. Il faut être patient après une grippe. Détendez-vous et accordez-vous des instants de repos et de calme. Notre force musculaire a diminué car nous sommes restés couchés. Notre corps a été soumis à un stress permanent. Nous n’avons plus d’énergie. Notre système immunitaire est affaibli. Notre organisme doit se régénérer. Il faut prendre le temps de renforcer nos défenses immunitaires.

La phase de convalescence

La convalescence est la période suivant une maladie pendant laquelle le patient retrouve progressivement ses forces et un état de santé habituel. En latin, le verbe  „reconvalescere“  signifie „retrouver ses forces“ „se rétablir“. Cependant, en vue de la  masse de travail qui nous attend au bureau, nous reprenons souvent le travail avant d’être complètement rétabli. Restons à l’écoute de notre corps, prenons-en soin.  Le cas échéant, nous risquons une rechute car notre système immunitaire est encore affaibli. A la différence d’autres virus, lorsqu’on a déjà eu la grippe, notre immunité acquise va se souvenir et reconnaître beaucoup plus vite le virus et ainsi permettre à notre système immunitaire de réagir. Cependant, une multitude d’autres virus nous guettent. Buvez beaucoup, cela fluidifie les mucosités visqueuses et facilite l’expectoration.

Ne vous surmenez pas

Ce qui est valable quand on est en bonne santé l’est aussi au cours de la période de convalescence;  des heures de sommeil régulières, une alimentation saine et équilibrée, une hydratation suffisante. Au début de la phase de régénération il est conseillé d’éviter la foule et les gens enrhumés. Evitez également les activités sportives trop intenses. Il n’est pas nécessaire de courir un marathon. Reprenez en douceur les activités sportives telles que les promenades au grand air. L’air frais stimule la circulation sanguine et la respiration. Prolongez chaque jour un peu plus vos promenades. Lors d’une promenade à la lumière du jour vous emmagasiner de la vitamine D, ce qui renforce votre système immunitaire et diminue la fréquence et la durée des rhumes. Si vous n’avez pas encore grand appétit, mangez léger. Des légumes cuits à la vapeur, des pommes de terre ou du riz. Du bouillon ou de la purée de pommes de terre sont aussi appropriés. Si vous aimez le sucré mangez de la semoule. Evitez les repas trop copieux qui alourdissent la digestion. Favorisez les petites portions.

SHARE....

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*